Les objets connectés de la santé

Les objets connectés sont de plus en présents dans le quotidien des français. Ils peuvent être utilisés à la maison pour faciliter les tâches quotidiennes et prendre des décisions à distance, ce qu’on qualifie comme de la domotique (maison intelligente). Ils permettent également de surveiller plus facilement notre condition physique, une fonctionnalité qui est par ailleurs très utilisée dans le domaine sportif. En effet, les montres connectées ou les traqueurs d’activités sont portées par de nombreux adeptes, qui mesurent le nombre de pas dans leur journée, la distance parcourue en km et le nombre de calories perdues. Ces objets permettent également de suivre nos performances sportives et même d’analyser certains gestes techniques, comme avec la raquette de tennis connectée sortie récemment par Babolat.

L’objet connecté le plus commercialisé reste la montre, mais de nombreux autres gadgets ou accessoires de mode voient également le jour, comme les lunettes, les vêtements, les bagues, les bracelets, les chaussures etc.  Certains laboratoires ont même déjà crée une gélule connectée à ingérer ou un patch à s’implanter dans le bras.

Le secteur de santé est particulièrement concerné par les objets connecté. En effet, il est possible de déterminer la qualité de son sommeil, de s’assurer de la bonne prise de sa pilule, d’analyser sa masse corporelle avec un impédancemètre ou même de préserver l’autonomie des personnes âgées avec des équipements adaptés.

Capturer241654

Il existe également des brosses à dents connectées, qui grâce à des capteurs intégrés, analysent en détails votre façon de vous brosser les dents et peut vous indiquer les zones ou le brossage a besoin d’être plus intensifié et vous indiquer également si la durée préconisée est respectée. Dans le même principe, la fourchette connectée a été imaginé pour diminuer la vitesse à laquelle on mange et ainsi limiter le nombre de calories ingéré.

Améliorer l’autonomie des personnes âgées, face au vieillissement croissant de la population est également une préoccupation importante en France. Ce pourquoi, de nombreux objets connectés permettent d’assurer la sécurité des seniors. En portant un bracelet connectée , il est possible de contacter ses proches ou les urgences en un seul clic. Des français ont aussi imaginé un patch qui permet de géolocaliser les personnes atteintes d’Alzheimer et d’alerter les proches en cas de chute ou de fugue.

Certains outils spécifiques comme le tensiomètre et l’oxymètre sont des objets médicaux à part entière qui appartiennent également à la famille des objets connectés. Un tensiomètre connecté par exemple, permet aux utilisateurs de mesurer la pression artérielle à domicile et de transmettre les rapports journaliers à son médecin. Il existe également un appareil de mesure de glycémie connecté. Cet appareil imaginé par la marque Beurer,  permet de mesurer son taux de glucose dans le sang et de suivre l’évolution de ses résultats sur son PC ou son smartphone. Ce type d’objet est particulièrement recommandé pour les diabétiques.

Les objets connectés sont sujets à de nombreuses innovations technologiques notamment dans le domaine de la santé. Google, par exemple, a imaginé les lentilles connectées intelligentes, à destination des diabétiques pour analyser sans manipulations et sans contraintes, le taux de sucre dans les glandes lacrymales à la place de l’analyser directement dans le sang.

This undated photo released by Google shows a contact lens Google is testing to explore tear glucose. After years of scalding soldering hair-thin wires to miniaturize electronics, Brian Otis, Google X project lead, has burned his fingertips so often that he can no longer feel the tiny chips he made from scratch in Google’s Silicon Valley headquarters, a small price to pay for what he says is the smallest wireless glucose sensor that has ever been made. (AP Photo/Google)

Les objets connectés sont capables de collecter des données confidentielles sur notre santé. Ils ont vocation à améliorer notre condition de vie et faciliter le suivi médical des utilisateurs. Cependant certaines personnes craignent que ces données ne soient utilisées par des entreprises privés, tels que les assurances, qui à terme pourront adapter leur offre en fonction des résultats collectés par les objets connectés et augmenter leur prix en fonction des comportements des utilisateurs, comme le fait de ne pas pratiquer assez d’activités sportives ou de ne pas assez dormir etc. La limite entre l’innovation  technologique pour le bien commun et la possibilité pour les entreprises de s’en servir comme un avantage financier n’est pas toujours clairement définie.

A l’heure actuelle, les objets connectés de la santé constituent une véritable avancée technologique et sont bénéfiques pour la population, en terme d’amélioration du diagnostic et de prise en charge du patient.

A propos Audrey de Girodmedical

Audrey de Girodmedical suit l’actualité du secteur de la santé afin de vous fournir des informations sur les dernières tendances et pratiques. Son rôle de conseillère clientèle lui permet de comprendre vos attentes afin de vous aider dans le choix de votre matériel médical. Retrouvez tous ses conseils à travers les articles qu’elle publie sur ce blog, rédigés grâce à l'aide des avis et des retours d'expériences de nos clients professionnels de santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *