Le rôle du gynécologue – obstétricien

Le gynécologue est un médecin spécialiste de la physiologie de la femme, de son appareil génital, l’aide à la procréation et au suivi de la grossesse.

Il n’y a pas d’âge précis pour aller consulter un gynécologue cependant il est recommandé d’aller consulter un gynécologue lorsque vous avez des questions sur votre corps, sur vos règles, votre sexualité ou votre santé.

Selon un article rédigé par un médecin, Martin Winckler, le cancer du col de l’utérus est l’un des cancers les plus fréquents chez les femmes avec le cancer du seins. C’est donc pour cette raison que les gynécologues réalisent un frottis sur leurs patientes à partir de l’âge de 25 ans pour s’assurer qu’il n’existe pas d’infections, voire même des prémices du cancer de l’utérus. Toutes les femmes âgées de 25 à 64 ans peuvent bénéficier d’un frottis intégralement remboursé tous les 3 à 5 ans.

Que fait le gynécologue lors des consultations?

Celui-ci peut être amené à réaliser différents examens en fonctions du problème ou des interrogations de la patiente sur un examen ou sur un moyen de contraception.

Le gynécologue s’assure également que les seins de la patiente ne présentent pas de symptômes anormales, telles que des kystes, ce qui pourraient signaler la présence d’un cancer. Il lui suffit de réaliser une palpation mammaire pour déceler une possible anomalie. Lors d’une consultation le gynécologue peut effectuer un toucher vaginal, avec le consentement de la patiente, pour examiner le col de l’utérus ou la souplesse du vagin. Cet examen se fait en cas de grossesse ou de problèmes gynécologiques.

Lors d’une grossesse, il est essentiel de consulter un gynécologue-obstétricien pour s’assurer du bon déroulement de celle-ci, et du développement normal du fœtus. Le spécialiste contrôlera la grossesse grâce à une échographie ainsi qu’une amniocentèse pour détecter des maladies chromosomiques.

Quand consulter son gynécologue?

Aller voir son gynécologue peut être dû à plusieurs raisons:

  • Le fait d’avoir une infection au sein comme par exemple une grosseur
  • Avoir un problème au niveau de l’utérus ou du vagin comme des saignements ou des pertes de couleurs anormales
  • Les femmes qui ont des soucis de fertilité
  • En cas de grossesse pour un suivi
  • Lors de la ménopause
  • Pour se faire poser un moyen de contraception tel qu’un stérilet par exemple.

Où exerce t-il ?

Le gynécologue peut exercer son métier dans une clinique,  un hôpital, un cabinet privé mais également dans un centre de planning familial. Pour un rendez-vous de suivi, il est plus courant de se rendre dans un cabinet, alors que pour les urgences et le suivi obstétrique complexe, les hôpitaux et cliniques sont mieux adaptés avec du matériel médical performant et une équipe médicale plus conséquente. Lorsqu’il exerce dans un milieu hospitalier, ses horaires varient. Il peut travailler de jour comme de nuit, la semaine et le weekend. En revanche, s’il possède un cabinet privé ses horaires restent fixes.

Devenir gynécologue-obstétricien c’est : 

  • La diplomatie
  • La disponibilité
  • L’ouverture d’esprit
  • Etre à l’écoute de ses patients 
  • Bonne résistance physique et morale
  • L’éthique
  • La concentration 
  • La rigueur
  • Être patient
  • Etre pédagogue

Le matériel d’un gynécologue-obstétricien

Le gynécologue utilise plusieurs outils dont un spéculum et un stéthoscope lors de ses consultations. Tous les cabinets médicaux sont équipés d’un fauteuil spécialement conçu pour accueillir des patientes et faciliter la consultation, comme le fauteuil gynécologique hydraulique de la marque Ecopostural avec deux reposes-pieds. Ce type d’outil facilite le travail du gynécologue en améliorant la visibilité du médecin lors de l’examen de la cavité utérine.

fauteuil-de-prelevement-fixe-ecopostural-c4369

De nombreuses pathologies traités

Le gynécologue médicale doit s’assurer de la bonne santé de l’organe génital féminin, veille à diagnostiquer, à soigner et à prévenir les infections ou les maladies sexuellement transmissibles (SIDA, mycoses, Syphilis, chlamydia, condylome etc.)

Selon le site Passeport santé, dans la catégorie problèmes et maladie, maladies gynécologiques: https://www.passeportsante.net/problemes-et-maladies-p69/maladies-gynecologiques-90

Les maladies telles que la chlamydia, l’hépatite A, B, C, le Sida, l’herpès génital, le cancer de l’endomètre, le cancer du col de l’utérus, le cancer du sein, les condylomes, la syphilis ainsi que de nombreuses autres maladies sont des maladies gynécologiques en rapport avec le système génital.

Le gynécologue obstétricien accompagne ses patientes dans leur désir de procréation. En cas d’échec de grossesse naturelle, il peut proposer des solutions de procréation médicalement assistée (PMA) comme le traitement de stimulation ovarienne, l’insémination artificielle ou encore la FIV (fécondation in vitro). Une fois le déclenchement réussie, il réalise un suivi de grossesse en réalisant des échographies régulières, avec l’aide d’un appareil spécifique comme le doppler foetal Sonoline.

Il peut également réaliser des opérations chirurgicales si besoin, notamment lors de l’accouchement par césarienne, ou lors d’une interruption volontaire de grossesse (IVG).

Le gynécologue obstétricien doit s’occuper de la mère et de l’enfant à la fois, ce qui signifie qu’il doit posséder des connaissances médicales pointues concernant deux métabolismes distincts, qui nécessitent une approche différente.

pregnant-518793_960_720

Les gynécologues obstétriciens en France 

Selon une enquête du “Monde” la gynécologie médicale connaît une pénurie. En effet en 2017, il existe 1136 gynécologues pour 28 millions de femmes de plus de 16 ans. De plus dans certaines régions de France, des femmes ne sont plus suivies ou doivent changer de département pour consulter. Les raisons ? La fermeture du diplôme CES ( Certificat d’études supérieures) pour coût trop élevé. Les gynécologues qui ont été titulaire de ce diplôme vont bientôt arriver à la retraite. Il est donc important de trouver des remplaçants. De plus, il arrive parfois que les gynécologues travaillent jour et nuit dans des conditions difficiles. Les jeunes ne veulent plus travailler dans ces conditions là. 

Cependant on compte 4464 gynécologues-obstétriciens qui peuvent également suivre les patients mais ce n’est pas le cas pour tous. Les médecins généralistes et les sages femmes n’ont pas les mêmes spécialités et ne peuvent donc pas exercer le métier d’un gynécologueIl y a de nombreuses perspectives d’embauche. 

Les formations pour devenir gynécologue

Après le bac S, les étudiants souhaitant exercer le métier de gynécologue, doivent obtenir le PACES, (première année d’étude commune à toutes les professions médicales ou paramédicales)

La L1 Santé débouche sur 4 concours. Pour devenir gynécologue, vous devrez réussir le concours de médecine très sélectif car un quota (numerus clausus) est fixé chaque année par le ministère de la Santé, et limite le nombre de places en 2e année. En 2015, 7 497 places sont offertes au concours.

A la fin du deuxième cycle (DCEM) en quatre ans, il faut passer les épreuves classantes nationales (ECN), pour choisir la spécialité gynécologie (215 postes offerts en 2015 en gynécologie-obstétrique et 43 en gynécologie-médicale). Il faut ensuite réaliser 4 années de formation en obstétrique ou en gynécologie médicale.

Au cours de ces années d’études, l’étudiant devra effectuer de nombreux stages dans les services hospitaliers ou en cabinet. Durant les cours, l’élève participera à des exercices pratiques pour comprendre l’appareil génital de la femme, grâce à des simulateurs d’examens gynécologiques qui seront mis à sa disposition. Par exemple, il existe :

  • Le simulateur d’Entraînement Gynécologique Erler Zimmer R10182

Ce mannequin gynécologique Erler Zimmer  permet aux étudiants de pratiquer des examens types pour une patiente lors de futurs consultations. Le modèle correspond à la réalité avec des repères anatomiques précis, ce qui met l’élève dans les réelles conditions d’un rendez-vous.

  • Le simulateur d’accouchement 3B scientific  W44525

Ce modèle d’accouchement 3B scientific est une réplique parfaite d’un accouchement par voie basse. Le modèle est représenté avec la colonne vertébrale la filière pelvienne coudée, l’aile de l’ilium, l’ischium, le sacrum, le ligament sacro-épineux et la grande incisure ischiatique. Vous retrouverez également un enfant à terme avec le placenta et 6 cordons ombilicaux.

Si vous voulez en savoir plus sur les gynécologues n’hésitez pas à consulter les pages suivantes:

A propos Audrey de Girodmedical

Audrey de Girodmedical suit l’actualité du secteur de la santé afin de vous fournir des informations sur les dernières tendances et pratiques. Son rôle de conseillère clientèle lui permet de comprendre vos attentes afin de vous aider dans le choix de votre matériel médical. Retrouvez tous ses conseils à travers les articles qu’elle publie sur ce blog, rédigés grâce à l'aide des avis et des retours d'expériences de nos clients professionnels de santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *