Le don du sang

La journée mondiale du don du sang a lieu le Mardi 14 Juin 2016, jour de la date de naissance de Karl Landsteiner, médecin ayant découvert les différents groupes sanguins il y a 148 ans. C’est donc l’occasion d’en savoir un peu plus sur cet acte de solidarité, qui permet de sauver de nombreuses vies chaque année.

Quels sont les différents types de dons ?

blood-75302_960_720

Il existe plusieurs types de dons du sang :

  • Le don du sang total : le personnel soignant prélève 400 à 500 ml de sang (composé de globules rouges, de plasma et plaquettes) par personne. Les femmes peuvent donner 4 fois par an et les hommes 6 fois, en respectant un délai de 8 semaines entre chaque don.
  • Le don de plasma : 750 ml de plasma sont prélevés mais les globules rouges et les plaquettes restent dans le corps du patient. Il faut prévoir environ une heure de prélèvement. Ce type de don est possible jusqu’à 24 fois par an en espaçant les prélèvements toutes les deux semaines.
  • Le don de plaquettes : 1h30 sont nécessaires pour prélever 650 ml de sang en moyenne. Les globules rouges et le plasma sont restitués au patient. Il est possible de faire jusqu’à 12 dons par an en respectant un délai de 4 semaines entre chaque prélèvement.

Ces dons permettent de sauver un million de vie par an et cela de plusieurs façons différentes.

Le sang collecté peut servir lors d’accouchements difficiles et lors d’hémorragies importantes en cas de situations d’urgence, mais il peut également traiter certaines maladies du sang comme les leucémies. Les laboratoires utilisent le plasma pour fabriquer des médicaments,  mais il s’utilise également pour la guérison des grands brûlés.

Qui peut donner son sang ?

Malheureusement, tout le monde n’est pas apte à donner son sang et cela pour plusieurs raisons. Tout d’abord certaines personnes réagissent très mal à la vue du sang ou à la vue d’une aiguille, et peuvent s’évanouir facilement. D’autres personnes ne supportent pas bien le prélèvement et peuvent être victimes de malaises suite au don. Cependant, le don du sang est sans risque pour un grand nombre de citoyens, il faut juste respecter certaines conditions afin d’être éligible.

Tout d’abord il ne faut pas peser moins de 50 kilos et avoir obligatoirement entre 18 et 70 ans. Il faut aussi ne pas souffrir de certaines maladies cardiovasculaires ou insuffisances respiratoires sévères, de diabète et toutes autres maladies graves et chroniques.

Il faut également respecter d’autres conditions :

  • Ne pas avoir subi une infection, même bénigne dans les deux semaines précédents le don.
  • Ne pas manquer de fer et avoir un taux d’hémoglobine suffisant.
  • Ne pas avoir été chez le dentiste pour un soin dentaire la semaine qui précède le don.
  • Ne pas être enceinte ou avoir accouché ou subit une IVG dans les 6 mois qui précèdent le don.
  • Ne pas s’être fait tatoué ou percé dans les 4 mois avant le don.
  • Ne pas avoir eu de rapports sexuels protégés ou non protégés avec un nouveau partenaire dans les 4 mois précédant le don. (Période d’incubation du Sida, le patient peut être atteint de cette maladie, sans posséder encore les marqueurs biologiques dans son sang, donc pas encore détectables dans le sang).
  • Ne pas avoir voyagé dans un pays à risque, c’est à dire touché par le paludisme ou la maladie de Chagas.
  • Ne pas avoir vécu en Angleterre entre 1980 et 1996 pendant plus d’un an (risque élevé d’avoir contracté la vache folle).

Les réserves de sang sont très faibles à l’heure actuelle, et l’établissement français du sang encourage les personnes remplissant les critères ci-dessus à se rendre dans un des centres de collecte de leur région pour donner leur sang.

Une fois prélevé, le sang est analysé avant d’être validé pour une transfusion. Si une anomalie est décelée, le donneur est alerté. Le sang est testé pour le sida/VIH, l’hépatite B ou C et la syphilis.

Il existe 8 groupes sanguins différents (A+, A-, B+, B-, AB+, AB-, O+ et O-). Le groupe O – est très recherché en raison de son statut de donneur universel, il peut en effet, être transfusé à n’importe quel autre groupe sanguin, mais ne peut recevoir que du sang de type O +. Le Groupe AB + peut quant à lui recevoir n’importe quel sang tout groupe confondus.

Comment se passe un don du sang ?

Blood-donation

Pour donner son sang, il ne faut pas être à jeun, au contraire boire de l’eau et manger en quantité suffisante est fortement recommandé  avant un don.

Il suffit de se rendre à un un centre de don, de s’inscrire administrativement en présentant votre pièce d’identité ou votre carte de donneur si ce n’est pas le premier don effectué.

Le donneur répond tout d’abord à un questionnaire sur ses antécédents médicaux et son mode de vie, il doit également passer un entretien pré-don avec une personne compétente pour vérifier s’il ne présente pas de contre-indications. Ensuite, un infirmier contrôle son taux d’hémoglobine en lui piquant légèrement le doigt, pour vérifier s’il souffre d’anémie, et qu’il peut supporter le don.

Les centres de prélèvements sont équipés de plusieurs lits médicalisés ou de fauteuils de prélèvements. Une fois allongé, les infirmiers et le personnel soignant procèdent à l’introduction de l’aiguille dans l’une des veines du bras du patient. Ils s’aident d’un garrot, permettant de faire ressortir plus facilement la veine. Une fois l’aiguille insérée et reliée à la poche de sang, il suffit d’attendre que les 400 à 500 ml de sang soit prélevés, cela dure généralement une dizaine de minutes. Le donneur peut aussi malaxer une balle molle qui permet d’activer le flux sanguin, ce qui permet de réduire le temps de prélèvement.

Après chaque don, il faut penser à bien s’hydrater et se nourrir pour ne pas risquer de malaise. Il faut également éviter de pratiquer une activité physique intense durant les 24 heures suivant le don.

 

 

 

 

 

A propos Audrey de Girodmedical

Audrey de Girodmedical suit l’actualité du secteur de la santé afin de vous fournir des informations sur les dernières tendances et pratiques. Son rôle de conseillère clientèle lui permet de comprendre vos attentes afin de vous aider dans le choix de votre matériel médical. Retrouvez tous ses conseils à travers les articles qu’elle publie sur ce blog, rédigés grâce à l'aide des avis et des retours d'expériences de nos clients professionnels de santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *