La grossesse

Comment savoir qu’on est enceinte ?

Généralement, le premier signe de grossesse est l’absence de règles. C’est souvent à la suite de ce premier symptôme que les femmes choisissent d’effectuer un test de grossesse, qui détecte la présence dans les urines d’une hormone spécifique à la grossesse, le b-HCG. Il est possible également de faire une prise de sang en laboratoire afin de confirmer le résultat du test de grossesse.

La fatigue, les sautes d’humeur, un changement d’appétit, l’augmentation mammaire peuvent également être des signes révélateurs. Les nausées matinales quant à elles, apparaissent seulement quelques semaines après l’ovulation.

Il est également possible que certaines femmes ne connaissent pas ces symptômes ou bien plus tard dans leur grossesse. Dans de rare cas,  elles ne présentent d’ailleurs aucun signes de grossesse apparents et réalisent qu’elles sont enceintes que quelques jours avant la naissance de l’enfant, voire même le jour de l’accouchement, c’est ce qui s’appelle un déni de grossesse. Au contraire,  une femme peut présenter les symptômes d’une femme enceinte sans pour autant l’être, elle fait donc face à une grossesse nerveuse. Cela concerne généralement les femmes préoccupées par le fait d’avoir un enfant, soit une envie très forte d’être enceinte, ou à contrario la peur de l’être.

C’est parti pour neuf mois !

maxresdefault (1)

Le corps de la femme enceinte va subir de nombreuses modifications pour accueillir son futur enfant. Une grossesse normal dure en principe neuf mois, mais il est courant d’accoucher avant le terme, le nourrisson est alors considéré comme un enfant prématuré.

Certaines femmes, notamment les adolescentes peuvent avoir recours à la pratique d’une interruption volontaire de grossesse, lorsque celle-ci n’est pas voulue. Il est primordial d’agir avant la 5ème semaine de grossesse pour une IVG médicamenteuse ou avant la 12ème semaine pour une IVG chirurgicale ou instrumentale.

Durant sa grossesse, la femme doit être suivie par des médecins spécialisés comme le gynécologue-obstétricien et/ou la sage femme. Son ventre va prendre de plus en plus d’ampleur et l’embryon va devenir un fœtus, puis enfin un nouveau-né lors de la naissance. A la fin du premier trimestre de grossesse, on distingue très bien la tête du fœtus, son tronc, ses bras et ses jambes. A la fin du deuxième semestre, la mère peut sentir son enfant bouger et le sexe de l’enfant peut enfin être déterminé. Le troisième semestre permet au bébé de se développer. Tout ses organes, indispensables à sa survie en dehors du ventre de sa mère, sont maintenant fonctionnels.

La femme enceinte peut décider de quelle façon elle va accoucher. Cela peut se faire de manière naturelle ou de façon moins douloureuse, en étant anesthésiée localement (c’est ce qu’on appelle plus communément « accoucher sous péridurale »). Généralement, une femme enceinte donne la vie par voie basse, mais il arrive parfois que le médecin pratique une césarienne, en effectuant une incision dans le bas du ventre de la mère pour sortir le bébé. Cette pratique est courante et peut être prévue ou réalisée en urgence dans le cadre d’une complication médicale, lorsque le bébé est dans la mauvaise position par exemple.

Les complications éventuelles

Pour surveiller la bonne évolution du fœtus et déceler certaines anomalies médicales, il faut réaliser régulièrement des échographies en se rendant chez son gynécologue, qui se servira d’un appareil spécifique, tel que le doppler foetal sonoline C. Il permet notamment d’identifier le rythme cardiaque du fœtus et de savoir, entre autres, si la mère n’a pas subi de fausse couche. L’échographie et l’amniocentèse permettent de déceler des pathologies graves qui auront des conséquences importantes sur les conditions de vie de l’enfant comme la trisomie 21. Les parents peuvent alors prendre la décision de continuer ou de terminer la grossesse en connaissance de cause. De nombreuses autres malformations ou de complications intra-utérines existent. Certaines peuvent être traitées à temps durant la grossesse lors d’opérations chirurgicales in-utéro ou lors de la prise en charge du nouveau-né par le service de néonatologie dans les premiers jours de sa venue au monde.

Il est important durant les neuf mois de grossesse, que la femme enceinte cesse de fumer et de boire des boissons alcoolisées. Il est également non-recommandé de pratiquer des activités physiques trop épuisantes ou trop risquées comme les sports de combats ou le ski par exemple, notamment dans les derniers mois précédant la naissance de l’enfant.  Certains traitements médicaux constituent aussi un danger pour l’enfant et sont donc à prohiber, il est donc fortement conseillé de consulter son médecin avant toute prise de médicaments.

A propos Audrey de Girodmedical

Audrey de Girodmedical suit l’actualité du secteur de la santé afin de vous fournir des informations sur les dernières tendances et pratiques. Son rôle de conseillère clientèle lui permet de comprendre vos attentes afin de vous aider dans le choix de votre matériel médical. Retrouvez tous ses conseils à travers les articles qu’elle publie sur ce blog, rédigés grâce à l'aide des avis et des retours d'expériences de nos clients professionnels de santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *