La couverture de survie : guide d’utilisation

Elle ne coûte pas cher, prend peu de place et pourtant elle a une grande valeur : la couverture de survie peut vous sauver. Savez-vous pourquoi ? Comment fonctionne t-elle ? Pouvez-vous la réutiliser après usage ? Girodmedical répond à vos questions.

Origine de la couverture de survie

Dès 1964, la NASA a réalisé des recherches sur l’isolation de leurs satellites et de leurs combinaisons spatiales pour qu’elles soient protégées de la lumière du soleil en maintenant la température du corps aux alentours de 37°C. La raison ? une station américaine Skylab était en panne et en surchauffe à cause d’un bouclier thermique qui s’est rompu. la température s’élevait jusqu’à 54 °C. Il fallait donc trouver une solution pour éviter la surchauffe.

Le matériau est conçu avec du mylar ( matière plastique résistante)de l’aluminium vaporisé sur des fines substrats plastiques. Le matériau est fin et flexible.

Après son utilisation pour les satellites, ce matériau était utilisé dans des cas plus généraux comme l’isolation des bâtiments.

Suite à ça, la couverture de survie a été utilisé pendant le marathon de New York en 1978 pour éviter l’hypothermie.

Une marque de vêtement local situé en Alaska fabriquait et commercialisait des vêtements qui supportait les conditions météorologiques du pays. Après de longue recherche, la solution idéale consistait à associer le matériau isolant, le mylar à un pare vapeur. (type d’écran souple de protection constitué d’un film qui résiste à l’eau.)

Aujourd’hui, la couverture de survie est utilisée pour réduire les pertes de chaleur, d’hypothermie mais aussi grâce à ses propriétés imperméables, elle se porte contre l’humidité ou le vent.

En quoi la couverture de survie protège t-elle ?

La matière maintient une température viable

Notre température corporelle doit être maintenue à 37°C. En cas d’hypothermie, la température du corps est inférieure à 35°C et il faut agir au plus vite afin de ne pas aggraver la situation. Les médecins de l’urgence emportent toujours un exemplaire avec eux pour agir immédiatement et réduire ainsi les pertes de chaleur.

Si elles sont aussi efficaces, c’est dû à leur composition en Mylar : il s’agit d’un film très solide et très stable. Il opère en tant que véritable isolant électrique aussi fin que résistant. Ces couvertures de protection sont également imperméables et imputrescibles (qui ne pourrissent jamais).

couverture de survie sur un blessé

 

Ce matériel de survie est à la fois étanche et isotherme car il protège du froid et du chaud. Son utilisation intervient principalement dans les cas de lutte contre l’hypothermie ou pour affronter le vent et la pluie. Utilisée en complément de vêtements ou de protections qui doivent résister à toutes les intempéries, on fixe les limites de la couverture de survie au niveau de ses températures : entre 40°C et -10°C. Notez qu’au delà, ces conditions restent très rares.

Comment arrive-t-elle à maintenir la chaleur ? C’est grâce à son film plastique métallisé appelé “polyéthylène téréphtalate métallisé” qui consiste à évaporer sous vide de l’aluminium. C’est la raison pour laquelle elle dispose d’une couleur brillante argentée.

Une matière  facilement repérable

Lorsque vous êtes en situation d’urgence, il vous faut effectuer deux choses : vous protégez et trouver du renfort. La matière de la couvertur pourra vous protéger en cas d’intempéries et grâce à sa couleur brillante et réfléchissante vous sera facilement visible par autrui.

La couverture de survie est composée de deux faces :

  • une face argentée
  • une face dorée

La surface argentée réfléchit jusqu’à 90% des rayons infrarouges. Tournée vers le corps, elle permet de conserver une partie de sa chaleur. Lorsque la face est du côté du soleil, elle protège des rayons solaires et de l’insolation.

La surface dorée peut parfois être argentée, mate ou orange. Elle absorbe moins facilement les températures. Lorsqu’elle est tournée vers l’extérieur, le corps peut maintenir une chaleur contre le froid..

Il faut savoir que la couverture isothermique de survie ne réchauffe pas mais limite la perte de chaleur. Cette couverture n’isole pas du froid comme un sac de couchage par exemple.

Par ailleurs les couvertures de survie ont prouvé leur efficacité pour signaler qu’une personne est en danger. En montagne par exemple, le côté brillant face au soleil permet aux secouristes de repérer une victime immobilisée.

Utilisation de la couverture de survie

Dans quels cas utilise t-on une couverture de survie ?

Généralement utilisé dans les situations d’urgence, ce sont les médecins et infirmiers urgentistes qui l’utilise. La couverture de survie est un élément important dans une trousse de secours car la perte de chaleur est un facteur qui peut aggraver l’état de la victime. Sa petite taille et son aspect pratique permet de faciliter son transport.

couverture de survie comedLa couverture de survie Comed

Elle est recommandée pour les activités sportives en haute montagne comme la randonnée puisque la météo varie souvent et le risque d’accident est courant dans cette discipline. Sur la route, il est particulièrement recommandé aux motocyclistes d’en avoir un dans le véhicule notamment par temps de neige.

D’autres encore, utilisent la couverture de survie pour se tenir chaud en camping en forêt. Grâce à son format, vous pouvez emmener ce duvet de survie dans les kits de survie, les trousses à pharmacie, les véhicules ou encore votre sac de rando ou les bivouacs en tapis de sol pour les amoureux de la nature.

Peu importe l’âge ou la morphologie de la personne, la couverture de survie est adapté à chacun et existe en différente taille pour petits et grands. 

randonnée montagne couverture de survie

 

La couverture de survie est-elle réutilisable ?

Sachez qu’une couverture de secours comme nous avons l’habitude de voir n’est pas réutilisable car son emballage a été spécialement conçu pour la maintenir dans une petite taille et vous ne pourrez pas la replier après utilisation.

Les couvertures de survies sont très fragiles.Il est recommandé de l’utiliser avec précaution.  Ces propriétés sont toujours présentes et si vous ne la déchirez pas, vous pourrez la réutiliser pour d’autres usages. Certains modèles se décrivent comme réutilisables mais sachez que la matière principale, même si résistante, reste tout de même fine et donc trouable.

Ce dispositif n’est pas un vêtement ou une couverture normale, c’est un matériau de survie. Il n’est pas conseillé de l’utiliser régulièrement.

Quelles sont les contre-indications de la couverture de secours ?

Pas de panique si vous avez peur d’oublier ces contre-indications, elles sont indiquées sur l’emballage de la couverture dans la prévention des risques. Il ne faut pas utiliser la couverture dans les situations suivantes :

  • les temps orageux : le film métallisé est un film conducteur
  • avec un défibrillateur qui est conducteur
  • les endroits proches du feu ou de matières incandescentes car le Mylar brûle très vite
  • Ne pas s’allonger directement dessus car la couverture se déchire vite

Pensez à votre sécurité et choisissez la meilleure couverture isothermique disponible directement sur GirodMedical .

 

Pour suivre notre actualité, consultez la page Facebook de Girodmedical ou notre Twitter Girodmedical !

Sources :

https://www.sciencesetavenir.fr/fondamental/materiaux/comment-la-couverture-de-survie-nous-protege-t-elle_129631

https://spinoff.nasa.gov/Spinoff2006/ch_9.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *