En quoi consiste la physiothérapie ?

Qu’est-ce que la physiothérapie ?

La physiothérapie est une thérapie qui a pour but d’améliorer la santé physique ainsi que de rétablir la motricité. Cette thérapie est utilisée pour soigner plusieurs déficiences et incapacités touchant les systèmes neurologiques, musculo-squelettiques et cardiorespiratoires. Cette thérapie à recours à différents moyens comme les manipulations, la cryothérapie, la thermothérapie, l’hydrothérapie ou encore l’électrothérapie.

Que soigne la physiothérapie ?

La physiothérapie peut traiter un grand nombre de conditions : 

  • AVC
  • Arthrites
  • Mal de dos
  • Arthrose
  • Traumatisme crânien 
  • Troubles neurologiques invalidant
  • Vertiges et étourdissements 
  • Douleurs chroniques : lombalgie, fibromyalgie
  • Douleurs génitales : descente d’organe
  • Maladie chronique : cancer, parkinson, trisomie 21
  • Trouble des fonctions urogynécologie : incontinence, énurésie, troubles du transit intestinal
  • Affection cardio respiratoire : asthme, bronchiolite 
  • Blessure articulaire : raideur articulaire, capsulite, bursite, blessure sportive
  • Blessure musculaire : entorse, déchirure, tendinite, blessure sportive
  • Douleur liée à la grossesse : maux de dos, séparation des grands droits, jambes lourdes, préparation à l’accouchement, sciatique
  • Problème cardiaque : chirurgie cardiaque, insuffisance cardiaque
  • Problème pulmonaire : bronchite chronique, emphysème, fibrose kystique
  • Problème de développement moteur : difficulté de coordination et d’équilibre chez l’enfant, plagiocéphalie
  • Maladie métabolique : surpoids, diabète
  • Psychiatrie : dépression, angoisse, trouble du comportement alimentaire
  • Soins palliatifs : antalgie et confort du patient

Vous devez vous renseigner auprès de votre praticien afin de savoir dans quel domaine, il peut intervenir.

 

La physiothérapie : pour qui ?

La physiothérapie antalgique est une thérapie qui s’adresse à toutes les personnes, de l’enfant jusqu’à la personne âgée. Cette méthode s’occupe généralement des personnes dont l’intégrité corporelle est atteinte. Mais elle s’occupe aussi des personnes en bonne santé qui désirent se remettre en forme, améliorer leurs conditions physiques ou encore apprendre à se détendre. 

 

Quels sont les avantages de la physiothérapie antalgique ?

La physiothérapie est une forme de soin efficace. Elle possède de nombreux bienfaits dont voici quelques exemples : 

  • Soulagement de la douleur : elle atténue voir soulage complètement les douleurs persistantes.
  • Soins personnalisés : chaque traitement est différent suivant le patient.
  • Augmentation des capacités : la physiothérapie permet d’améliorer la capacité, la souplesse et la condition physique d’une personne.
  • Gestion de la douleur : la pressothérapie aide à limiter l’intensité de la douleur et elle aide également à la gérer.
  • Amélioration du sommeil : gérer et diminuer l’intensité de la douleur vous aide à profiter d’une meilleure qualité de vie et d’avoir un meilleur sommeil.
  • Retour aux activités habituelles après une blessure : la physiothérapie peut aider une personne à retrouver sa force, sa souplesse et ses capacités tout en réduisant la blessure.
  • Réduction du besoin de médicaments : cette thérapie peut être une alternative aux médicaments pour prendre en charge votre santé.
  • Confiance dans les mouvements : la physiothérapie peut aider à renforcer le corps du patient, mais aussi son esprit pour redonner de la confiance. 

 

Comment se déroule une séance de physiothérapie ?

Durant la première séance de physiothérapie, le praticien évaluera votre état de santé actuel puis réalisera un examen approfondi de vos antécédents médicaux. Il établira ensuite un plan de traitement adapté à votre état de santé pour améliorer votre situation. 

Voici quelques questions que le physiothérapeute pourrait vous poser lors de votre première visite :

  • À quels endroits avez-vous mal ?
  • Quel type de douleur ressentez-vous ? Plutôt des brûlures, des sensations de lourdeur ou des picotements ?
  • Quand avez-vous commencé à ressentir vos symptômes ?
  • Sur une échelle de 0 à 10, où diriez-vous que votre douleur se situe, si 0 signifie aucune douleur et que 10 signifie que la douleur est insupportable ?
  • A quel moment de la journée avez-vous mal ?
  • Qu’est-ce qui accentue votre douleur ?
  • Qu’est-ce qui soulage votre douleur ?
  • Avez-vous entrepris des démarches pour vous soulager depuis l’apparition de vos symptômes ?

 

Quelles sont les techniques de physiothérapie antalgique ?

-L’électrothérapie : cette méthode est naturelle et non invasive. Elle consiste à utiliser des courants électriques faibles pour soigner le patient. Il existe 6 méthodes d’électrothérapie :

  • Les ondes électromagnétiques pulsées : cette méthode permet de soulager les douleurs en échauffant le tissu en profondeur (entre 8 et 10 cm). Cette thérapie est idéale pour les douleurs tendineuses, musculaires et articulaires.
  • Le radar : à l’aide d’une onde électromagnétique, le radar permet de réaliser un échauffement musculaire. Idéal pour les contractures musculaire.
  • Les ultrasons : à l’aide d’ondes mécaniques, cette technique permet d’effectuer un « micro-massage ».
  • L’ionisation : cette méthode permet de véhiculer des médicaments dans l’organisme par le biais d’un courant électrique (exemple : du calcium pour traiter les fractures).
  • La lumière infrarouge : les rayons infrarouges permettent d’augmenter la chaleur de l’organe qu’ils atteignent. Cela sert à détendre les muscles et à diminuer la douleur.
  • La neurostimulation électrique trans-cutanée : il existe deux types de TENS. La TENS conventionnelle consiste à placer des électrodes sur la zone douloureuse. Cette méthode est efficace pour soigner les entorses récentes, les migraines, les algies faciales ou encore les tendinites aiguës. La TENS acupuncture quant à elle, consiste à placer des électrodes sur les points d’acupuncture. Cette méthode est efficace pour soigner les douleurs chroniques comme les séquelles des fractures anciennes ou encore l’arthrose du rachis.

 –L’hydrothérapie : cette technique s’adresse tout particulièrement aux personnes souffrant de raideurs articulaires et musculaires. Grâce à la température de l’eau, le patient retrouve une mobilité, mais aussi un assouplissement articulaire et musculaire. 

-La thermothérapie : cette technique permet d’utiliser le chaud et le froid pour favoriser la récupération. Il existe 2 méthodes, la cryothérapie et la chaleur. La cryothérapie possède un effet antalgique et anti-inflammatoire. C’est une thérapie qui soigne par le froid. La méthode avec la chaleur est utilisée pour les douleurs chroniques non-inflammatoire. Cette méthode permet de détendre les muscles et donc de diminuer les contractures musculaires.

-Les techniques manuelles : les thérapies manuelles ont une approche thérapeutique individualisée. Ces techniques permettent de soigner les douleurs, rétablir le mouvement, de regagner la fonction ou encore de diminuer les contractures grâce à des massages. Les massages s’effectuent avec des huiles minérales ou des huiles essentielles. Ces techniques permettent d’éliminer les toxines et débris cellulaire. Elles favorisent également l’élimination des œdèmes.

 

Quelles sont les contre-indications de la physiothérapie ? 

Il existe des contres-indications à la physiothérapie antalgique, particulièrement en électrothérapie. Les appareils d’électro-stimulations ne doivent pas être utilisés sur une personne épileptique, sur des personnes portant un pacemaker ou encore sur l’abdomen du femme enceinte. De plus, il est fortement déconseillé d’utiliser un appareil d’électro-stimulations en cas de troubles circulatoires artériels important des membres inférieurs et sur le sinus carotidien, c’est-à-dire sur la face avant du cou.

Attention, en cas de problème abdominal comme des hernies, il faut éviter la zone abdominale.

 

Combien coûte une séance de physiothérapie ?

Si vous consultez un professionnel de physiothérapie qui pratique son activité dans un milieu public, alors votre séance sera gratuite. Au contraire, si vous consultez un professionnel de la physiothérapie qui pratique dans un milieu privé, votre séance sera payante.

Par exemple :

  • Pour l’évaluation et le traitement en physiothérapie, une séance coûte en général 75 €.
  • Pour un traitement conventionnel en physiothérapie, une séance coûte environ 65 €.
  • Pour une rééducation posturale globale et un traitement spécialisé, une séance coûte environ 80 €.

 

Les séances de physiothérapie sont-elles remboursées ?

-Les assurances publiques :

Plusieurs assurances publiques peuvent rembourser une partie de vos soins en physiothérapie

-Les assurances privées :

La majorité des assurances privées couvrent les frais des soins de physiothérapie. Avant de contacter un physiothérapeute pour votre premier rendez-vous, consultez votre assureur pour savoir quels sont les modalités de remboursements de vos soins en fonction de votre contrat.

Par exemple, si vous avez une assurance santé de Croix Bleue, vos soins de physiothérapie sont couverts. 

 

Nous venons de citer les points essentiels sur la physiothérapie ! Girodmedical espère que cet article vous aura plus. Vous êtes un professionnel de physiothérapie ? N’hésitez pas à aller consulter nos électrostimulateurs de physiothérapie. 

 

Pour suivre notre actualité, rendez-vous sur nos réseaux sociaux : Facebook, Pinterest et Twitter !

A propos Audrey de Girodmedical

Audrey de Girodmedical suit l’actualité du secteur de la santé afin de vous fournir des informations sur les dernières tendances et pratiques. Son rôle de conseillère clientèle lui permet de comprendre vos attentes afin de vous aider dans le choix de votre matériel médical. Retrouvez tous ses conseils à travers les articles qu’elle publie sur ce blog, rédigés grâce à l'aide des avis et des retours d'expériences de nos clients professionnels de santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *