Le métier d’ergothérapeute

L’ergothérapeute est une profession paramédicale méconnue du grand public. Son rôle est de prendre en charge et d’accompagner un patient, adulte ou enfant, qui souhaite retrouver une autonomie. Les patients de l’ergothérapeute sont généralement victimes de troubles de la motricité, d’autisme ou de polyhandicap. Le vieillissement de la population a également contribué au développement de cette profession, en raison des nombreuses personnes âgées souffrant de maladies chroniques, telles que l’Alzheimer et la sclérose en plaque. Les personnes âgées font également face à une perte d’autonomie progressive, qui nécessite un accompagnement extérieur.

Le rôle de l’ergothérapeute

Après avoir réalisé un entretien avec le patient, afin d’évaluer son handicap, l’ergothérapeute définit les progressions possibles, et accompagne le patient dans un processus de rééducation. Il doit concevoir des programmes personnalisés avec des activités adaptées pour chacun de ses patients. Pour les enfants, ses programmes auront une visée principalement didactique, en lui apprenant de nouveaux gestes, postures, comportements etc. dans le cadre d’un apprentissage sur le long terme. Dans le cas d’une personne âgée, le programme consistera plus à limiter les postures douloureuses, et adopter des comportements, lui permettant de limiter les efforts.

shepparton-sports-spinal-physiotherapy-image

Les activités organisées par l’ergothérapeute peuvent s’effectuer en groupe, mais également en séance individuelle, dans le cas d’un patient qui réagit mal à la présence d’autres patients, ou qui possède une capacité de concentration limitée.

Les activités réalisées par les ergothérapeutes ont plusieurs objectifs :

  • Développer des facultés d’adaptation
  • Réapprendre les gestes de la vie quotidienne
  • Se réadapter à un milieu scolaire et professionnel
  • L’insertion dans la  vie sociale et la création de liens sociaux
  • la rééducation de la motricité sensorielle
  • La prévention des douleurs
  • Améliorer l’orientation spacio-temporelle

Ces activités sont essentiellement manuelles (cuisine, poterie etc.) ou ludiques (jeux de mémoire, de dextérité etc.)

L’ergothérapeute peut intervenir dans le milieu professionnel d’un patient en tant que consultant. Il préconise des solutions afin de réaliser des aménagements ergonomiques du poste de travail, pour que la personne handicapée ou âgée puisse travailler dans les meilleures conditions de travail possibles.

Il intervient également dans le réaménagement de l’espace de vie du patient. Il est important d’équiper l’habitation avec du matériel adapté, comme des rampes d’accès, des sièges de douches, des barres d’appui etc.

Contrairement aux pays nordiques, les ergothérapeutes ne sont que très peu à exercer en France, 5000 environ. Ce sont essentiellement des femmes qui constituent cette profession. Ils peuvent pratiquer en libéral ou en tant que salarié dans le secteur privé ou public et exercent ainsi dans les cabinets médicaux, cliniques spécialisées, les centres de rééducation, de réadaptation, ainsi que les structures médico-sociales et les établissements pour personnes âgées.

L’ergothérapeute collabore avec de nombreuses autres professions médicales et paramédicales comme les médecins généralistes, les psychomotriciens, psychologues et kinésithérapeutes, pour accompagner du mieux possible les patients.

Formation

Il est nécessaire de réaliser 3 années de formation dans un des 22 instituts spécialisés, avant d’obtenir le diplôme d’Etat d’ergothérapeute (Licence). Pour accéder à la formation,  il faut passer un concours accessible aux candidats âgés de 17 ans au moins et titulaires du bac (le bac S étant le bac le plus adapté). Les instituts de formation de Nancy, Lyon et Bordeaux recrutent uniquement les étudiants ayant effectué une 1ère année commune aux études de santé (PACES), néanmoins, en ce qui concerne les autres instituts de formation pour ergothérapeutes, il est possible de se préparer dans une école préparatoire privé au préalable ou de passer le concours directement après le BAC, afin d’accéder à la première année de formation. Les trois années d’études comprennent à la fois des cours théoriques (anatomie, psychologie, traumatologie etc) et des stages pratiques dans des cliniques, cabinets libéraux ou centres de rééducation.

Les sages-femmes, masseurs-kinésithérapeutes, infirmiers et psychomotriciens peuvent entrer directement en 2e année.

A propos Audrey de Girodmedical

Audrey de Girodmedical suit l’actualité du secteur de la santé afin de vous fournir des informations sur les dernières tendances et pratiques. Son rôle de conseillère clientèle lui permet de comprendre vos attentes afin de vous aider dans le choix de votre matériel médical. Retrouvez tous ses conseils à travers les articles qu’elle publie sur ce blog, rédigés grâce à l'aide des avis et des retours d'expériences de nos clients professionnels de santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *