Comment faire face aux handicaps ?

Les Jeux Olympiques sont l’occasion pour les sportifs du monde entier de représenter leurs couleurs et leur pays en plus d’espérer ramener chez soi une médaille, symbole d’un accomplissement personnel et vecteur de fierté et de gloire. A la suite des jeux olympiques d’été débutent les jeux paralympiques. Cet événement d’une ampleur internationale met en lumière les sportifs handicapés, qui peuvent démontrer au monde entier leurs prouesses physique et cela malgré leurs relatives déficiences.

Qu’est ce qu’un handicap ?

Selon, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), être une personne en situation de handicap concerne  » toute personne dont l’intégrité physique ou mentale est passagèrement ou définitivement diminuée, soit congénitalement, soit sous l’effet de l’âge ou d’un accident, en sorte que son autonomie, son aptitude à fréquenter l’école ou à occuper un emploi s’en trouvent compromises ».

A travers cette définition, sont donc réunis, les handicaps physiques, c’est à dire « moteur »(qui regroupent les troubles de la motricité), les handicaps auditifs et visuels et les handicaps mentaux (qui regroupent touts les handicaps avec une déficience intellectuelle). Une personne peut combiner ces différents types handicaps, elle est donc considérée comme polyhandicapée.

12 millions de français souffrent d’un handicap plus ou moins avancé et visible.  Prendre en considération ces personnes et les accompagner est une priorité absolue, afin de les intégrer au mieux à la société actuelle.

handicap-1173331_960_720

Il existe de nombreuses maladies et pathologies qui handicapent les malades dans leur vie quotidienne que cela soit sur la plan psychologique ou physique. De nombreuses personnes souffrent de paralysies partielles et de troubles mentaux comme les personnes souffrant de la maladie de Charcot, aussi appelée la sclérose latérale amyotrophique (SLA), médiatisée par le célèbre physicien Stephen Hawking. Des accidents ou événements traumatisants peuvent également priver les victimes de certaines fonctions neuronales  ou d’un membre du corps essentiel comme les bras ou les jambes suite à une amputation.

Les conditions de vie des handicapés ont  évoluées positivement au cours de ces dernières années grâce aux différentes « normes handicapées » imposées par la loi; l’accès aux personnes en fauteuil roulant doit être facilité dans les commerces, restaurants et lieux publics. Dans le même sens, l’accès aux programmes télévisuels est de plus en plus démocratisé pour les personnes atteintes de surdité. La situation évolue, cependant de nombreux progrès restent encore à faire dans ce sens pour améliorer la vie quotidienne des personnes handicapés, et cela passe premièrement par une prise de conscience de leur condition par la société .

Des équipements améliorés

L’équipement des personnes à mobilité réduite s’est considérablement amélioré afin de répondre aux besoins des utilisateurs en fauteuil roulant. Le matériel est toujours plus confortable, léger, maniable, et convient parfaitement pour les petits ou grands déplacements. La marque Invacare propose par exemple le fauteuil roulant ergonomique Sphinx, permettant aux personnes à mobilité réduite d’être autonomes dans leurs activités quotidiennes. Des équipements adaptés à la salle de bain comme des sièges ou tabourets de douche, ainsi que des rampes d’accès facilitent la toilette des personnes handicapés, tout comme les dispositifs utilisés pour monter les escaliers sans efforts physiques.

_56_1

L’explosion des objets connectés et de la domotique (maison intelligente) profitent aux personnes en situation de handicap, puisque ces solutions innovantes permettent un gain d’autonomie important, en automatisant l’éclairage, l’ouverture et la fermeture des portes, en contrôlant les lits automatisés etc. De nombreuses tâches difficilement réalisables auparavant sont maintenant accessibles à partir d’une seule et même télécommande. Cela demande moins d’efforts et de déplacements inutiles.

De nombreux dispositifs comme les téléphones amplifiés ou les prothèses auditives permettent aux personnes sourdes et malentendantes de mieux entendre et comprendre les conversations. Ces appareils permettent indéniablement d’empêcher l’exclusion sociale des personnes déficientes.

Des efforts restent encore à faire en terme social et économique, notamment dans le cadre de l’insertion professionnelle et de l’aménagement de poste, ainsi que l’accès financier aux meilleurs équipements et assistances médicales possibles. De nouvelles mesures permettraient d’améliorer au mieux les conditions de vie des personnes handicapés.

Il est également important de continuer à financer les recherches médicales et d’équipements comme les prothèses nouvelle génération, qui permettent à leurs utilisateurs de se mouvoir ou de saisir un objet de façon autonome. C’est grâce à ce type d’avancée et de prothèses que les sportifs paralympiques peuvent continuer à espérer ramener chez eux la médaille d’or.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *