Histoire du stéthoscope

D’où vient le stéthoscope ?

Dans l’Histoire du monde médical, le premier cas d’étude se rapprochant du principe du stéthoscope remonte à l’Egypte Ancienne. Il s’agit d’un papyrus datant du XVIIème siècle av J.C où figurent les premières traces de recherches concernant des signes audibles à l’intérieur du corps humain. Par la suite, Hippocrate, Ambroise Paré et William Harvey soutiennent l’idée qu’une mécanique interne peut être entendue dans la poitrine pour diagnostiquer des anomalies lors d’un examen médical.

L’invention du stéthoscope doit aujourd’hui son existence à René Laënnec, élève en son temps du médecin personnel de Napoléon.

rené laennec

Docteur René LAENNEC (1781-1826)

La date de sa création est reconnue au 17 février 1816. Le docteur Laënnec est également à l’origine du tensiomètre créé peu de temps après le stéthoscope. Deux grandes inventions dans le développement de la recherche pour améliorer le diagnostic médical. Ces deux instruments sont toujours utilisés aujourd’hui et sont devenus indispensables lors des consultations chez le médecin. Pour en savoir davantage, vous pouvez consulter notre article sur l’histoire du tensiomètre.

A l’origine, pour des raisons d’intimité mais aussi d’efficacité, le docteur Laënnec ausculte avec un rouleau constitué de liasses de papiers permettant d’éloigner l’oreille du médecin de son patient.

 

René laennec ausculte un patient. Auscultation médiate

Laennec oscultant un patient en 1807

Cette prise de distance est appelé “auscultation médiate” par opposition à “auscultation immédiate”. Ultérieurement, Laënnec permet au stéthoscope d’évoluer avec des modèles plus durables fabriqués en bois. L’instrument connaît plusieurs évolutions par la suite avec différents matériaux : ivoire, caoutchouc, métal. Aujourd’hui, les stéthoscopes sont métalliques et réversibles.

 

historique stéthoscope

De gauche à droite : stéthoscope en bois, en ivoire, en caoutchouc,
métallique (premier modèle), métallique (modèle actuel), électronique.


Le premier stéthoscope du monde est celui de Laënnec et se trouve actuellement à Nantes, où le docteur a passé une grande partie de sa vie. Un hôpital dans la ville porte d’ailleurs son nom en l’honneur de ses différents travaux pour la recherche médicale.

 

Le stéthoscope aujourd’hui

Le stéthoscope est utilisé par presque tous les professionnels du corps médical dont les cardiologues, les étudiants en médecines, les médecins généralistes et gynécologues, les infirmières, les pneumologues ou encore les urgentistes. Il existe donc plusieurs sortes de stéthoscope allant du stétho classique au stéthoscope électronique en passant par le stéthoscope pédiatrique.

Depuis la fin du XXIème siècle, le monde médical connaît un réel succès concernant le stéthoscope électronique. La différence avec le stéthoscope classique réside dans l’amplification des sons qui permet d’obtenir une qualité d’écoute indéniablement supérieure. L’appareil électronique offre également une réduction très sensible des bruits environnants et parasites. Les sons sont donc plus audibles et plus précis. Grâce à cet outil, la performance est appréciable dans l’écoute des battements cardiaques, de la respiration et des bruits abdominaux ou fœtaux. Bien entendu, la technicité de l’appareil nécessite un budget plus élevé que le stéthoscope classique.

stéthoscope classic stethoscope-electronique-master-elite-welch-allyn (1)

en haut: Stéthoscope 3M Littman classic II se
en bas: Stéthoscope électronique master élite welch allyn 


Dans l’e-santé, des prototypes de
stéthoscope connectés se commercialise depuis peu mais ils ne sont pas utilisés par la majorité des médecins à l’heure actuelle.

 

Le stéthoscope pour d’autres utilisations

Le stéthoscope, de par sa précision et sa manipulation, connaît d’autres utilités qui ne concernent pas QUE le domaine médical.

déminageDéminage : par exemple, le stéthoscope électronique EBEX 2001 C/K sert à la détection d’engins explosifs lors de procédures de surveillance et neutralisation de bombes. Il peut déceler un mécanisme hautement dangereux jusqu’à plusieurs mètres.

 

 

 

veterinarian-577826_1280

Vétérinaire : comme les humains, les animaux ont aussi le droit à leur auscultation par stéthoscope chez le véto. Pour détecter une maladie cardiaque par exemple, le vétérinaire opère un diagnostic avec son stéthoscope. Il peut entendre un bruit anormal, causé par un flux sanguin dans le cœur ou les gros vaisseaux, révélateur d’un trouble.

 

 

 

 

plomberie

Plomberie : pour repérer l’existence ou non d’une fuite dans la tuyauterie, le stéthoscope permet de localiser un éventuel problème qui n’est pas visible à l’oeil nu.

 

 

 

 

 

stethoscope

Garagiste : à l’aide d’un stéthoscope appareillé d’une sonde, le mécanicien peut entendre les bruits symptomatiques d’un problème technique. Cela permet de détecter une panne ou un mauvais fonctionnement par exemple.

 

 

 

 

serrure d'un coffre fort

Ferronnerie : les serruriers utilisent un stéthoscope pour analyser le bruit que fait une clef, un code ou un passe partout lorsque l’on essaie d’ouvrir une porte blindée ou un coffre fort. Cette technique est également utilisée par les voleurs comme on peut le voir souvent au cinéma.

 

 

Et vous ? Quel stéthoscope est fait pour vous ? Consultez notre guide d’achat sur le blog de Girodmedical pour savoir comment bien choisir votre stétho.

Une réflexion au sujet de « Histoire du stéthoscope »

  1. Very cool post! I visit your website fairly
    often and I always feel more intelligent afterwards.
    I shared this article on Facebook and my friends thought it was great too.
    Anyhow, I just wanted to tell you that I appreciate what you’re doing here.
    Sincerely, Your #1 fan! lol 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *